Kabakdjian Patrick

Kabakdjian Patrick

La promesse de la séparation
En réintroduisant la question du sens de l'être puis de la vérité de l'être, Heidegger a proposé le ressourcement de l'essence de l'homme à partir de la donation de l'être.
Cette approche proprement inouïe depuis Parménide est loin d'avoir produit tous ses effets. Elle a l'incontestable mérite de mettre l'homme d'aujourd'hui, qui manque cruellement d'un manque d'être, dans une situation de responsabilité quant au devenir de sa propre essence.
Si l'homme manque d'être, c'est bien qu'il en est séparé. Pour penser cette séparation il est primordial de mettre en lumière le motif de la différence ontologique, qui structure, telle une colonne vertébrale, toute la recherche de Heidegger.

Patrick Kabakdjian est docteur en philosophie.
Après avoir enseigné la littérature, il s’est consacré au théâtre pour lequel il écrit des textes qu’il met en scène. Le fil conducteur de toutes ses activités est toujours le même : le souci de transmettre, de faire entendre les paroles des poètes et des penseurs dont le monde d’aujourd’hui a besoin.
 

Publié dans Philosophie