Delmas-Marty Mireille

Delmas-Marty Mireille

L'un et le multiple : les divers pluralismes
Au stade où nous en sommes - au tout début de cette mutation épistémologique, véritable révolution culturelle qui affecte les notions même d'ordre juridique et de systèmes de droit -, l'hypothèse du pluralisme ordonné ouvre pourtant cette voie, sinon d'un futur ordre mondial, du moins d'une harmonie, ou plutôt d'une harmonisation, au sens large du terme.
Une voie qui privilégie les mouvements, les processus en cours, plutôt que les modèles qui en résultent. Car l'harmonisation ne se confond ni avec l'unité, ni avec la pluralité : elle est engendrement, mouvement de l'une à l'autre.
On en revient à Empédocle : « jamais le changement ne cesse son perpétuel devenir, soit que l'Amour amène tout à l'unité, soit que la Haine disloque et dissocie ce que l'Amour a réuni. Ainsi dans la mesure où l'un est toujours né du multiple et où, de l'unité disloquée, le multiple toujours s'est constitué [...] jamais le changement n'arrête son perpétuel devenir».

Mireille Delmas-Marty est Professeur honoraire au Collège de France (chaire Études juridiques comparatives et internationalisation du droit, 2002-2012). Elle a été élue membre de l’Académie des sciences morales et politiques en 2007. Professeur invité dans la plupart des grandes universités européennes, ainsi qu’aux États-Unis, en Amérique Latine, en Chine, au Japon et au Canada, elle s’est depuis longtemps consacrée à la recherche, au sein de l’Association de recherches pénales européennes qu’elle a créée, puis de l’UMR de droit comparé (Université de Paris I/CNRS) qu’elle a créée puis dirigée de 1997 à 2002.

Publié dans Droit