Ben Khamsa Karim

Ben Khamsa Karim

Du mariage à l’adultère : la séparation dans quelques nouvelles de la Renaissance
Le thème de l'infidélité maritale (qui induit une séparation morale ainsi qu'une séparation physique mais sans la rupture symbolique du lien du mariage) est l'un des thèmes de prédilection de la littérature médiévale, thème également du fabliau, de la farce et de la nouvelle aux XVe et XVIe siècles.
Certains protagonistes ont une manière assez particulière de traiter le mariage. Il est considéré, paradoxalement, comme un moyen permettant de justifier des rencontres extraconjugales.
Notre intention n'est nullement d'offrir une analyse plus ou moins byzantine, mais de poser un problème que rencontre inéluctablement tout lecteur des nouvelles du XVIe siècle et de le poser de la façon la plus concrète qui soit : en l'éclairant par des références aux récits eux-mêmes.

Enseignant–chercheur à l'Institut Supérieur des Langues de Gabès (Tunisie), spécialisé dans la littérature du XVIe siècle et plus particulièrement la forme de la « nouvelle ».
Il a été notamment coordonnateur du colloque international « la Séparation » organisé au mois de Mars 2009 par le Département de Français. 

Publié dans Littérature